Le capitalisme organise la société en strates - avant, on disait en classes sociales -, orchestre structurellement la pérennité des injustices  tout en n’oubliant pas d’en créer d’autres. Si la mondialisation économique et financière s’illustre quotidiennement par son efficacité à fabriquer  toujours plus et plus de profits, elle a aussi, au fil des décennies, confirmé son incapacité/son refus à réinjecter les masses financières énormes qu'elle produit dans une économie qui serait au service de l'homme. Cette injustice là s'étend au monde entier, elle pénètre et ravage tous les systèmes de production et déstabilise des cultures populaires dans les moindres recoins de la planète obligeant les uns à vivre dans la pauvreté, d’autres à quitter leur pays, leurs familles en quête d’un avenir meilleur. L’Education populaire est une alternative possible à ces constats parce qu’elle postule que les valeurs collectives de solidarité sont les seules capables de bâtir une société plus juste, un monde où chacun  trouve sa place dans la dignité et le respect.

Le pôle de formation citoyenne de l’Université populaire proposent des modules thématiques pour :

  • Lutter contre les effets néfastes des stratifications sociales,  mais aussi et surtout pour analyser,  comprendre et agir sur leurs multiples causes économiques,  culturelles et symboliques.
  • Retisser des liens sociaux, combattre le rabotage progressif des acquis dans nos lieux de vie privées et professionnelles.
  • Eclairer notre réflexion collective pour expérimenter d'autres modes d'organisation et de relations entre acteurs de terrain.
  • Interroger les conduites disciplinaires et les comportements organisés, surveillés et punis  par le capitalisme, les puissances médiatiques qui châtrent, stérilisent les imaginaires, brident les corps et les consciences.
  • Identifier les marges possibles, les consolider et les élargir pour exercer notre responsabilité citoyenne, pour agir.

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.

« Comment faire pour que les hommes qui sont le produit de l’Histoire – selon les cas et les moments, bénéficiaires ou victimes – puissent individuellement et collectivement faire l’Histoire et construire leur devenir commun ? »

Cette question—nous dit Christian Maurel, sociologue, cofondateur du collectif national Éducation populaire et transformation sociale —à laquelle l’Education populaire tente de répondre à sa manière depuis ses origines, il y a trois bonnes raisons de se la poser aujourd’hui :

  • La succession des crises économique, sociale et écologique montre qu'il est urgent que les Hommes reprennent collectivement leur destin en main.
  • L’extension des inégalités de revenus entre les plus riches et les plus pauvres menacent l'unité du corps social.
  • La domination des Etats par les puissances économiques et financières provoque une grave crise de légitimité de la démocratie représentative dont une frange grandissante de la population se détourne.

Face à ces dangers, il nous faut retrouver des repères démocratiques. L’Education populaire et permanente sont des façons d’y parvenir parce qu’elles postulent que les valeurs collectives sont les seules capables de bâtir un monde bon et juste. En s’ancrant dans des réalités quotidiennes, elles permettent de mobiliser des populations. En construisant de l’intelligence collective par l’expression des vécus, elles génèrent les prises de conscience et le développement de l’esprit critique nécessaires à mener des actions de transformation sociale dans la triple dimension de l’individu, des groupes et de la société.C’est dans ce projet politique aux visées émancipatrices que s’inscrit cette formation d’animateurs-trices.

Calendrier-Programme : Chaque journée de formation débute à 9h et se termine à 17h.

  • Lu 15 & Ma 16 mai : De l’éducation ouvrière à l’éducation populaire puis permanente, approche institutionnelle des politiques culturelles en Fédération Wallonie/Bruxelles.
  • Lu 22 & Ma 23 mai : Définir des objectifs, rédiger des critères et indicateurs d’évaluation pour inscrire ses pratiques dans les visées politiques de l’Education permanente.
  • Lu 19 & Ma 20 juin : Découvrir des pédagogues de l’Ecole nouvelle.
  • Lu 26 & Ma 27 juin : Appréhender et expérimenter les rôles, statuts et fonctions de l’animateur-trice.
  • Lu 11 & Ma 12 septembre : Sensibilisation aux questions de genre.
  • Lu 18 & Ma 19 septembre : Approche de la démarche interculturelle.
  • Lu 16, Ma 17, Lu 23 & Ma 24 octobre : Agir sur les phénomènes et les climats de groupes restreints et analyse des styles d’animation.
  • Lu 13, Ma 14, Lu 20 & Ma 21 novembre : Training d’animation et évaluation finale

 

Télécharger le dépliant

 

"JOYEUX BORDEL" d'A.BOYD et D.MITCHELL

TECHNIQUES ET METHODES D'ANIMATION D'UN ATELIER D'ARPENTAGE - 4 et 5 juillet 2017

L’arpentage a été utilisé, en France, dans le milieu ouvrier du 19eme siècle, pour favoriser l’appropriation du savoir de tous par tous. Cette pratique, qui s’est ensuite perpétuée dans les associations d’Éducation populaire, permet de lire un livre collectivement, en peu de temps, par un découpage et une répartition des contenus entre les participant(e)s. La mise en commun s’effectue au sein d’un dispositif d’échanges et d’analyses critiques autour des idées développées dans chacune des parties.

Objectifs

  • Découvrir des pensées, des auteur-e-s, des théories.
  • Acquérir des savoirs communs et des références communes pour sortir des dominations.
  • Construire de l’intelligence collective.
  • Expérimenter une pratique de lecture collective qui articule les savoirs d’un auteur et ceux des lecteurs.

Dates et lieux de déroulement

La formation aura lieu à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée) les mardi 18 et mercredi 19 avril 2017 de 9h à 17h.

Au Programme des deux journées

« Joyeux bordel »d’A.Boyd et D.Mitchell

Vous vous engagez pour un monde plus libre, plus juste, plus solidaire ? Cet ouvrage devrait vous intéresser! Mode d'emploi de l'action directe pacifique, manuel d’entraînement à l organisation des masses, à la pédagogie et aux pratiques émancipatrices, ce manifeste a été pensé par des activistes du monde entier qui y présentent des dizaines de tactiques - de la Flash mob à l occupation non-violente en passant par la grève de la dette ou différents canulars.

Télécharger le dépliant

La formation, basée sur la méthode développée par l’EPTO (*), a pour objectifs de lancer un programme d’éducation interculturelle auprès des jeunes pour qu’ils deviennent eux-mêmes actifs dans la lutte contre les préjugés et les discriminations.

Objectifs

  • Encourager les jeunes à reconnaître et confronter les préjugés et discriminations sous toutes leurs formes ;
  • Comprendre les comportements et les processus d'inclusion et d'exclusion ;
  • Développer des compétences en gestion de conflit  et créer un environnement inclusif au sein d'un groupe.

Méthodologie

Expérimentation d’outils d’animation, de jeux interculturels et de méthodes interactives d’éducation interculturelle

Pédagogie

L'éducation par les pairs se base sur quelques présupposés :

  • Les groupes de pairs ont une grande influence sur l’évolution et le développement des jeunes en tant qu’instance fondamentale de la socialisation.
  • Les jeunes ont l’immense capacité d’influencer les sociétés dans lesquelles ils vivent.
  • Les « peer trainers » ont besoin de comprendre leurs forces et leurs faiblesses, leurs compétences et leurs limites, leurs attitudes et leurs valeurs.
  • Chaque individu est à la fois élève et professeur dans un système d’éducation efficient.
  • La formation est une forme d’action sociale.

Dates

  •  8, 9, 12, 15, 16 juin de 9h à 16h30 à Liège

Public

Secteur jeunesse, éducation et enseignement : écoles de devoirs, maisons de jeunes, centre de jeunes, écoles, clubs sportifs, intervenants éducatifs et sociaux des villes et communes, animateurs et formateurs socioculturels, responsables associatifs.

Renseignements : 0476 22 89 46

(*) Epto est un réseau européen de formation par les pairs qui coordonne un réseau international de jeunes formateurs et de travailleurs jeunesse actifs dans la lutte contre l'exclusion. Il postule qu'un message délivré à un jeune par un autre jeune est plus crédible et efficient que lorsqu'il est transmis par les figures représentant l'autorité.

De septembre à décembre, 12 demi-journées

On les appelle Activistes, Artivistes, Zadistes, Potagistes, Patatistes, Casseurs de pub, Déboulonneurs, Reposeurs, Indignés, Occupy Wallstreet, Nuit debout, Lanceurs d’alertes… ils ont en commun d’agir pacifiquement dans l’espace public pour faire entendre leurs voix et exprimer leur volonté d’une société différente; plus solidaire, plus conviviale...tout simplement plus humaine.. Ce sont des femmes et des hommes, de tous âges et de toutes cultures, qui ont choisi de se constituer en îlots de résistance pour répondre, par des actions et des messages d’insoumission, à des situations imposées, des violences étatiques inacceptables. Comme avant eux Henry David Thoreau, Emile Zola, Victor Hugo, Rosa Parks, Nelson Mandela, Gandhi, Vandana Shiva..., ils désobéissent sans agressivité et sans violence.

Antisociale la désobéissance civile ? Citoyenne, noble et courageuse au contraire ? Les avis divergent et les jugements rendus par les tribunaux également. En avril 2016, le tribunal de Première instance de Bruxelles condamnait une femme pour avoir tenter d’empêcher l’expulsion d’un homme vers le Congo en se levant dans un avion. Pour sa part, le tribunal de Mons soulignait, en novembre 2015, lors du procès des « bomspotters » que la désobéissance civile contribue au débat démocratique et renforce les institutions.

La formation vous propose d’explorer différentes formes d’actions pacifiques et d’aller à la rencontre de quelques acteurs.

Objectifs

  • Développer sa connaissance de la désobéissance civile pacifique.
  • Explorer diverses formes de désobéissances citoyennes non violentes.
  • Analyser des pratiques, questionner des comportements et évaluer les risques.
  • Découvrir des outils.
  • Elargir ses capacités d’agir citoyennes.

Télécharger le dépliant

 

 

Préparer la reconnaissance et le subventionnement de mon asbl dans le champ de l’Education Permanente

Le décret a pour objet le développement de l’action associative dans le champ de l’éducation permanente. Il vise l’analyse critique de la société, la stimulation d’initiatives démocratiques et collectives, le développement de la citoyenneté active et l’exercice des droits sociaux, culturels, environnementaux et économiques dans une perspective d’émancipation individuelle et collective des publics en privilégiant leur participation active et l’expression culturelle.

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles ainsi qu’aux responsables d’ASBL qui envisagent de demander leur reconnaissance en tant qu’association d’Education permanente des adultes c’est-à-dire qui veulent favoriser et développer chez les adultes :

  • une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société;
  • des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation;
  • des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.

Contenu :

  • Appropriation des textes règlementaires.
  • Penser les activités et projets des participants pour les inscrire dans les critères quantitatifs et qualitatifs du champ de l’Education permanente.
  • Découvrir des pédagogies et des outils qui favorisent et développent des prises de conscience, de la connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.
  • Questionner ses pratiques pour mesurer ses forces, ses faiblesses et évaluer ses besoins.

Dates4, 5, 11, 12 et 18 octobre de 9h à 17h.

Lieu : Espace cacérès, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

Prix : 15€ pour l'ensemble du module

 

Télécharger le formulaire d'inscription

 

Université Populaire de Liège

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.