[mardi 23/10] Midi de PAC - Prostitution : Légifération ? Prohibition ? Abolition ?

 

Présence et Action Culturelles est heureux de vous inviter à sa rencontre-débat, le mardi 23 octobre  (12h à 14h), afin d'échanger ensemble autour de la question : Prostitution : Légifération ? Prohibiton ? Abolition ?

 

Entre la tendance abolitionniste inspirée par la Suède qui a mis en œuvre une loi de pénalisation des clients de la prostitution, suivie par la France, et les modèles allemands et hollandais plus pragmatiques et économiques, quelle approche adopter face à la prostitution ? Comme d’aucuns le disent, faut-il sortir de l’idéologie pour la réglementer, ou s’en saisir pour la prohiber, voire l’abolir ? Mais de quelles prostitutions parlons-nous ? Et quels sont les enjeux de l’abolition ? Et au fait, dans ce débat qui parle pour qui ?

Le matin du mardi 5 juin 2018, à Schaerbeek, Eunice, jeune travailleuse du sexe sans papiers d’origine nigériane perd la vie, retrouvée poignardée dans la nuit devant la vitrine qu’elle occupait. Une grève des travailleu(r)ses du sexe est décrétée, accompagnée d’une marche silencieuse le jour. Tandis que la violence et la précarisation vécues par les travailleu(r)ses du sexe est toujours plus grande, la place de la prostitution dans nos villes demeure une question polémique et l’objet d’un débat qui divise notre société. La Belgique entretient un rapport ambigu à la prostitution qu’elle tolère tout en poursuivant le racolage et le proxénétisme. La prostitution existe sans avoir d’existence légale. Des représentant.e.s des travailleu(r)euses du sexe réclament un statut et une reconnaissance légale qui les éloigneraient de la clandestinité, les protégeraient de la violence. Certaines politiques communales sur le territoire de la Région bruxelloise vont dans un sens radicalement inverse et mènent vis-à-vis de l’activité prostitutionnelle des politiques de plus en plus dures. Ailleurs, comme à Charleroi ou à Liège, les lieux de prostitution historiques ont été fermés sans qu’aucune alternative ne soit proposée. A Seraing, la commune développe le projet Eros center concentrant et organisant la prostitution sur son territoire. Entre la tendance abolitionniste inspirée par la Suède qui a mis en œuvre une loi de pénalisation des clients de la prostitution, suivie par la France, et les modèles allemands et hollandais plus pragmatiques et économiques, quelle approche adopter face à la prostitution ? Comme d’aucuns le disent, faut-il sortir de l’idéologie pour la réglementer, ou s’en saisir pour la prohiber, voire l’abolir ? Mais de quelles prostitutions parlons-nous ? Et quels sont les enjeux de l’abolition ? Et au fait, dans ce débat qui parle pour qui ?

 

Lors du prochain Midi de PAC, nous nous pencherons plus en détails sur ces questions avec comme intervenant·e·s:

 

Sonia Verstappen

Vice-Présidente D’UTSOPI (Union des Travailleu(r)ses du sexe organisé.e.s Pour l’Indépendance). UTSOPI est collectif qui existe depuis le 15 Décembre 2015 réunissant des travailleuses et travailleurs du sexe en Belgique, auto-organisé, pour plus d’enpowerment et d’autonomie.

 

Julien Uyttendaele

Député au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale (PS).

 

 

 

Fabian Drianne

Travailleur social à l’Espace P.
L’Espace P est une association qui existe depuis 30 ans et qui soutient, accompagne et défend les travailleurs du sexe : femmes, hommes et transgenres.

 

 

 


 

Les Midis de PAC

En juin 2015, PAC lançait son chantier «Reboussolons-nous», partant du postulat que nous vivions en ce moment un basculement de civilisation, que ce soit au niveau culturel, social, économique, politique, technique, climatique, démographique.... Convaincu de la nécessité d’ancrer ce débat philosophique dans les tensions et les paradoxes que nous vivons au quotidien, Présence et Action Culturelles vous propose les Midis de PAC afin d’ancrer cette réflexion philosophique dans nos vies quotidiennes.

 


Date :Mardi 23 octobre, de 12h à 14h
Lieu : Présence et Action Culturelles - Rue Lambert Crickx 5 - 1070 Bruxelles (5min. à pied de la gare de Bruxelles-Midi)
Informations/réservations : 02/545.77.68 ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (nombre de places limité, possibilité de sandwich sur demande)

 

  • Analyse #21 - Pierre Lempereur - Capoeira et résistance infrapolitique

    46479390 10156958576769873 76094657137737728 nDevenue progressivement symbole de l’identité afro-brésilienne, la capoeira trouve ses sources dans l’esclavage au 16e siècle. Elle est aujourd’hui pratiquée dans les académies, mais aussi sur les plages, par plus de 80 % de la population brésilienne. Le cercle de capoeira (la « roda ») est inscrit depuis 2014 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco. Elle s’est également aujourd’hui très largement diffusée depuis le Brésil vers le reste du monde. À côté de cette reconnaissance et de sa pratique de masse, la capoeira possède une portée politique insoupçonnée et constitue un exemple notable de « ruses du dominé ». Détour par l’expérimentation et l’analyse anthropologique de James C. Scott pour rendre compte de cette lutte politique discrète.

    Lire la suite

Avec le soutien de

150px Logo federation wallonie bruxelleslogo wallonie definitifLoterie Nationale 3 ans site e lottosponsor logo region bruxelles capitale 200x200logo drapeau fse

Inscrivez-vous à notre newsletter

rencontres-débats

midiâc

Découvrez notre chantier

logo boussole

Campagne actuelle

logo campagne 2018
 

Campagnes précédentes

campagne site
 

Nouvelle publication

CEP 51 couverture s
Le droit à l'habitat, une priorité sans appel
(Cahier de l'Education permante n°51)

Ecrivains Publics

149545 102067123198829 5841012 n

Rencontres PhilO

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.