Analyse #32 - Marc Sinnaeve - La participation invisible du grand orchestre médiatique (VII) - Les effets de bocal d’un microcosme social

Parmi les mécanismes de la production journalistique, il en est deux qui contribuent de manière déterminante au fonctionnement systémique du paysage quotidien de l'information. D'une part, l'anticipation, en amont, des choix de la concurrence ; d'autre part, la reprise, en aval, d'infos jugées importantes diffusées ailleurs. Pour désigner ce « miracle » par lequel le sommaire des quotidiens du matin, les bulletins radio de la journée et la conduite des journaux télévisés du soir présentent une étonnante – même si toujours relative – similitude, on parlera tantôt de circulation circulaire de l'information ou de mimétisme médiatique, tantôt, lors de situations de mobilisation de (très) grande ampleur des médias autour d'un événement en particulier, d'emballement médiatique. Comment expliquer en effet que des rédactions concurrentes travaillant à distance, avec des statuts éventuellement différents (privé ou public), des lignes éditoriales propres, et des journalistes d'âge et de sensibilités divers, en arrivent à concevoir simultanément une hiérarchie identique, ou peu s'en faut, de l'actualité ? Quelle est cette énigme ?

 

Une analyse de Marc Sinnaeve, Professeur de journalisme et Militnant PAC

 

Télécharger l'analyse

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.