On croyait l'écrivain public révolu, obsolète, rescapé comme un mythe du temps où la scolarité n'était pas obligatoire, mettre sa plume au service de l'autre reste pourtant essentiel aujourd'hui..

 

 

Une analyse de Stuart Wrathall, Coordinateur des Ecrivains Publics

 

Télécharger l'analyse

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel peut être réellement l'apport d'une réflexion d'une seule journée de 1000 personnes qui ne se connaissent pas sur quatre thèmes si difficiles ? Ces derniers étaient relativement complexes et demandent des analyses préalables. Plusieurs mois devraient être nécessaires pour les traiter un par un, les analyser, comprendre, les appréhender afin d'arriver à un réel résultat de débat, de confrontation et de récolte d'opinions. Cette méthode plus lourde, mais plus efficace est ébauchée dans la seconde étape du processus : le G 32.

 

 

Une analyse de Nadège Albaret, Coordinatrice des Commissions de Politiques Culturelles

 

Télécharger l'analyse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le G 1000 ? Une idée folle ! Réunir 1000 citoyens le temps d'une journée pour débattre de la démocratie en Europe ! « Pour reconnecter les citoyens avec le processus de décision politique ». 1 Dès le lancement de l'initiative, je m'étais inscrite pour participer d'une manière ou d'une autre à cet événement. Et quand s'est offerte la possibilité d'organiser un G off « à la maison », en parallèle à l'organisation générale, je me suis lancée.

Quelle est encore aujourd'hui la place réservée au cinéma d'auteur, d'Art et Essai, au Cinélibre ? Souffre-t-il d'une concurrence effrénée des circuits commerciaux. Perd-il de son âme, de son esprit, de ses différences qui font sa particularité et ce pourquoi on le défend ? Sera-t-il un jour condamné à disparaître ? Se fera-t-il embrigader par la machine du divertissement grand public ? Autant de questions qui conduisent vers un constat, celui d'essayer de démonter, de déjouer les mécanismes des logiques culturelles, pour mieux les appréhender.

 

Une analyse de Sabine Beaucamp, Conseilère en Publications chez Présence et Action Culturelles

 

Télécharger l'analyse

 

 

 

 

On l'a déjà succinctement abordé, il devient de plus en plus nécessaire d'enclencher une analyse critique des idéologies véhiculées par les jeux vidéos. À partir de plusieurs titres très largement vendus à l'échelle mondiale (on parle en dizaine de millions d'exemplaires, sans compter les copies illégales), on essayera de poser quelques jalons d'analyses de contenus et de l'importance d'interroger les jeux.

 

Une analyse d'Aurélien Berthier, Rédacteur en Chef d'Agir par la Culture

 

Télécharger l'analyse

 

 

 

 

Le jeu vidéo est devenu un loisir de masse. Il truste les premières places des ventes de produits culturels et représente un enjeu économique important dans le cadre des productions des industries culturelles. Ce genre est d'autre part en voie d'acquérir « ses lettres de noblesse » et de devenir un loisir légitime au sens bourdieusien du terme : c'est le « 10ème art » avec ses festivals, ses critiques dans la grande presse, ses récompenses qui rejoint l'ordre culturel dominant.

 

Une analyse d'Aurélien Berthier, Rédacteur en Chef d'Agir par la Culture

 

Télécharger l'analyse

 

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.