La bataille des idées commence par la bataille des mots même si elle ne s'y arrête pas. Il est important dans un premier temps de redéfinir une grille d'analyse propre, de redonner vie à des objectifs à soi, de dégager un horizon que l'on nous dit impossible. Bolivarienne, Citoyenne, Communautaire, la Révolution - tout comme le socialisme - est briguée fièrement dans l'Amérique latine et caribéenne. Rafael Correa, Evo Morales, Hugo Chavez ne dissimulent plus leurs prétentions et assument clairement leurs actes.

 

 

Une analyse d'Emrah Kaynak

 

Télécharger l'analyse

reynaertRemarquablement documenté, Mainstream, le livre-enquête de Frédéric Martel permet une puissante remise à jour d'un débat qui anime la gauche depuis ses origines historiques : face à la culture de masse, les progressistes doivent-ils opter pour la résistance ou l'entrisme ?

 

 

Une analyse de Philippe Reynaert, Cinéphile militant

 

Télécharger l'analyse

olivier van heeFin de matinée d'une journée de novembre. La discussion bat son plein. Autour de la table, une vingtaine de têtes pensantes issues d'autant de centres culturels, indifféremment classés en catégories local 1, 2, 3, régional 3, 2, 1 selon une arithmétique connue d'eux seuls. Le sujet du jour diffère peu du sujet du jour précédent. Pas loin de l'exercice de team building visant à remotiver des troupes par moments au bord du désenchantement. A l'heure de l'emblématique sandwich au crabe, le ton s'égaie, les voix s'animent, les sourires se partagent. Les gens sont, en réalité, très heureux d'être là, ensemble, solidaires, émus même d'avoir contribué au débat, à la question de sens du jour et, surtout, d'avoir pris des nouvelles les uns des autres, sans corporatisme apparent, juste par satisfaction de courir ensemble, joueurs singuliers d'une équipe plurielle.

 

 

Une analyse d'Olivier Van Hee, Directeur du Centre Culturel du Brabant Wallon

 

Télécharger l'analyse

Dans le petit monde des Centres culturels en Communauté française, le débat est vif sur leur rôle futur. Dans un environnement où tout se spécialise et se segmente, ces Centres généralistes sont-ils construits sur un modèle dépassé ou, au contraire, leurs missions et leur fonctionnement démocratique sont-ils bien en phase avec les questions de notre temps : des espaces ouverts et participatifs, de résistance active, tant face à une culture élitiste d'éducation des masses pensées comme incultes que face à une culture du divertissement qui assujettit les individus à une logique de consommation ?

 

 

Une analyse de Vincent Delvoye, Animateur au Centre Culturel d'Ath

 

Télécharger l'analyse

goumetDu point de vue de la création et de la diffusion, tout d'abord. Depuis le premier décret de 1973, relatif aux conditions d'agréation et d'octroi de subsides aux théâtres de l'enfance et de la jeunesse, la législation n'a cessé de stimuler la professionnalisation du secteur. Contrats-programmes, conventions, « contrats de confiance », diverses mesures ont été prises par les pouvoirs publics pour permettre aux compagnies de gérer sur plusieurs années leurs projets de création. Les contrats-programmes, surtout, et même s'ils ne concernent que les compagnies les plus « installées » permettent à ces dernières de ne plus se retrouver dans la tourmente financière à la suite de l'échec public de l'une de leur création.

 

 

Une analyse de Myriam Goumet

 

Télécharger l'analyse

jean luc maniseDe l'élection de Barack Obama aux révélations de Wikileaks qui secouent toutes les chancelleries de la planète en passant par la dématérialisation des rapports entre le citoyen et l'État, Internet est-il une chance ou une menace pour la démocratie? Une chose est sûre : il en change la face.

 

 

Une analyse de Jean-Luc Manise, Expert en médias et réseaux sociaux, journaliste et Directeur des secteurs Culture et Éducation Permanente au CESEP.

 

Télécharger l'analyse

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.