moritzArchitecte, professeur à l’ULB, Benoit Moritz organise aussi des tours dans le quartier européen qu’il connaît très bien, pour montrer les aberrations et les espoirs d’un quartier qui, loin de refléter les rêves de démocraties d’un continent, se donne à voir comme un espace à défendre, une zone à sécuriser où rien n’est pensé pour accueillir le citoyen que ces institutions sont pourtant censées représenter.

 

Elie Barnavi : Culture contre Fanatisme à l'IHECSHistorien, ex-ambassadeur d'Israel en France, directeur scientifique du Musée de l'Europe à Bruxelles et membre de la direction du Groupe Spinelli, favorable à une Europe fédérale. Après avoir exercé ses fonctions en France, il a repris son poste de professeur d'histoire à l'université de Tel-Aviv.


Il a été directeur d'étude à l'Institut de défense nationale et membre du mouvement La Paix maintenant. Auteur de nombreux ouvrages, dont "Dieu(x), mode d'emploi" (A. Versaille. 200 p., 35 €) et "Les Religions meurtrières" (Flammarion. 2008)


"Opposition entre culture et fanatisme ? Pas nécessairement. Cela dépend de la manière dont nous définissons le mot culture dans le sens globalisant, fourre-tout des anthropologues, et alors cette dichotomie, nous l'avons vu, ne signifie rien ; ou dans celui, étroit, qui cantonne la culture dans la création des oeuvres de l'esprit, et qui, dès lors, offre prise à la politique. A l'évidence, définir une culture qui aurait pour vertu de faire barrage aux fanatismes relève de ces derniers.


Voici donc trois conditions qui, prises ensemble, devraient permettre à la culture d'exercer ce rôle. Il ne s'agit pas d'un programme, à peine de l'esquisse de quelques pistes d'action.

Première condition, comprendre que, dans le domaine de la culture comme dans tout le reste, dans la vie des collectivités humaines, tout ne se vaut pas. Il est des oeuvres de l'esprit capables de s'élever à l'universel, autrement dit d'aider les hommes, où qu'ils vivent et quels que soient leurs origines et leurs systèmes de croyance, à lire le monde qui les entoure au moyen de leur intelligence et de leur émotion. Le relativisme culturel est un sûr moyen de sombrer dans la barbarie.

Deuxième condition, corollaire de la première, réhabiliter ce qu'Antoine Compagnon a appelé la " culture cultivée " autrement dit les oeuvres de l'esprit telles que définies ci-dessus. C'est un vieux projet. Rousseau déjà, dans l'article " Art " qu'il a donné à L'Encyclopédie, voulait faire pénétrer les beaux-arts, censés " accroître et assurer le bonheur des hommes, jusqu'à l'humble cabane du moindre des citoyens ".

Troisième condition, mener un combat sans concession contre le multiculturalisme, qui enferme les humains dans des ghettos aux murailles infranchissables, au profit de la diversité culturelle, qui bâtit des ponts. Lorsque Daniel Barenboim crée en 1999 l'Orchestre du Divan occidental-oriental. une formation symphonique israélo-arabe, il ne cherche pas à y fondre les deux composantes nationales en un magma culturel indistinct ; il jette une passerelle entre elles au moyen d'un langage universel et. ce faisant, fabrique un puissant outil culturel contre le fanatisme."


Elie Barnavi


Le PAC de Bruxelles-Ville et son Président Henri SIMONS
vous invitent à un exposé d ELIE BARNAVI
"CULTURE CONTRE FANATISME"


le mercredi 20 mars 2013 à 19h30
à l'Ihecs rue de l'Etuve 58-60 1000 Bruxelles (Métro Anneessens)


Introduction par Henri SIMONS, Président du PAC Bruxelles-Ville
en présence de Laurette ONKELINX, (sous réserve)
Présidente de la Fédération bruxelloise du PS

 

Entrée gratuite
Pour toute information : Rita Glineur 0498 58 80 00

Dans le cadre de la dynamique Citoyens Engagés, la Fédération du PS, la Régionale PAC, le CEPAG et la FGTB Verviers proposent un évènement majeur.

 

Citoyens EngagésEn effet, le 2 octobre 2013, une conférence-débat se tiendra dans les locaux de la salle Comédis (ex-Interlac) à 20h00. Cette conférence abordera la thématique de l'Europe, de son modèle de développement, des enjeux qu'elle pose et des interrogations qu'elle suscite. A l'heure où la politique "austéritaire" ravage de plus en plus les peuples européens il est grand temps de se poser les bonnes questions.

 

Pour cela, des intervenants de qualité ont été choisis afin de vous éclairer sur la situation.

 

  • Frédéric Daerden (Député européen)
  • Liêm Hoagn-Ngoc (Député européen et membre du bureau national du PS français)
  • Thierry Bodson (Secrétaire général de la FGTB Wallonne)
  • Guillaume Duval (Rédacteur en chef du mensuel "Alternatives Economiques")
  • Franck Dedieu (Rédacteur en chef adjoint du mensuel "L'Expansion")

Ce débat sera animé par François Mazure, journaliste chargé de l'international au sein de la rédaction du JT de la RTBF.  Cette conférence débat prendre la forme d’une table ronde permettant une interaction permanente avec le public.

 

Pour de plus amples renseignements : 087/337533 ou 087/339595 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Entrée libre

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.