jean-cornilNous aurions pu croire vivre une époque tranquille après les soubresauts tragiques du siècle précédent, des guerres mondiales à la Guerre froide, du développement des Etats-nations au génocide rwandais, de la croissance des pôles industrialisés aux souffrances des peuples du Sud, des « trente glorieuses » aux « quarante piteuses ». Recompositions géopolitiques, urbanisation galopante, hausse de l’espérance de vie, progrès technologiques, déséquilibres des écosystèmes, poussées démographiques, financiarisation de l’économie, crises de la production et de l’emploi, mondialisation des échanges, à bien des égards, notre monde contemporain, même s’il a rompu avec la perspective de la guerre et de l’immédiateté du tragique, connaît des bouleversements extrêmes du moins dans les régions « développées » ou en forte expansion. 

jean-cornilDeux mutations culturelles décisives. Le passage du néolithique, de « l’agriculture à la culture » pour faire une formule. Puis la Renaissance qui par « La galaxie Gutenberg » inaugure la marche vers les grands concepts de la modernité en plaçant l’homme au centre du monde et non plus Dieu. Le glissement de la logosphère à la graphosphère pour reprendre la terminologie de Régis Debray. Par cette évolution, de l’écriture à l’imprimerie, c’est une totale transformation qui s’opère dans toute la symbolique et l’imaginaire européens.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.