sinnaeveChaque fois, c'est le même cinéma, qu'il s'agisse de la saga des pandas, des (sans) chichis d'Elio Di Rupo, du dérapage verbal de Didier Reynders. La réprobation des commentaires, au nom du sérieux exigé par le débat d'idées démocratique, est unanime et immédiate. Tout comme ne manque pas de l'être... l'ampleur de la couverture journalistique réservée à l'incident ou au dérapage. Simple trouble schizoïde de la personnalité médiatique ? Ou loi du champ ?

suzanneEn 2002, un nouveau statut social pour les artistes, et une avancée majeure en termes d'innovation sociale, a vu le jour. Son but : mettre un terme à l'inefficience et au blocage institutionnel lié à une situation juridique invraisemblable existant depuis plusieurs décennies, et permettre aux artistes, qu'ils soient artistes du spectacle, interprètes ou auteurs, actifs dans le domaine de l'audiovisuel et des arts plastiques, de la musique, de la littérature, du spectacle, du théâtre et de la chorégraphie d'accéder concrètement à la protection sociale.

sabineDans la première partie consacrée à ce sujet, nous avions abordé le volet sécurité sociale. Changement au niveau des prestations, le régime 1er bis, la création et les objectifs du guichet des Arts, le régime des petites indemnités, la mise sur pied et l'importance d'une Commission Artistes autour du contenu de la réforme ou la nature du contrat de travail et enfin les difficultés que va connaître l'asbl Smart face à ces nouvelles mesures. A présent, une analyse sur la réforme du volet chômage s'impose.

sabineLe « statut d'artiste » est en pleine mutation. En effet, depuis janvier 2014, une réforme prend ses marques. Elle travaille sur deux aspects juridiques : Celui de la réforme du volet Chômage, l'autre étant le volet Sécurité sociale. Aussi, c'est le secteur artistique complet qui est en ébullition. Il permet de soulever un certain nombre de points restés encore flous. L'occasion de désosser cette réforme complexe et d'en dégager les grands contours juridiques et sociaux. Nous avons traité le sujet en deux parties en tentant l'exercice de vulgarisation. Une troisième analyse sera traitée sous le prisme juridique par Suzanne Capiau.

gheudeLe Congo RDC a plongé depuis longtemps dans le gouffre des guerres civiles. À l'Est en particulier, la guerre continue, sans cesse rallumée depuis que les génocidaires rwandais ont fait, depuis près de vingt ans maintenant, du Kivu leur base arrière pour la reconquête du pouvoir à Kigali. Aucune guerre n'épargne les civils, mais ils auront cette fois souffert dans des proportions rarement atteintes. Les pillages, les viols systématiques, les destructions de villages, rien ne leur a été épargné. Jamais aussi la tragédie des enfants soldats n'a connu une telle ampleur. Mais depuis des années, des hommes se battent pour libérer ces enfants et leur rendre une vie digne.

jean-cornilAprès la sagesse cosmique de l'Antiquité, la révélation judéo-chrétienne, la Renaissance et l'humanisme puis les processus de déconstruction, la recherche d'un principe de sens pour notre présent, si friand d'immédiateté et de présentisme nous pose une interrogation majeure sur le récit de notre devenir. Elle met aussi en perspective le questionnement sur la définition de l'homme et les conditions du vivre ensemble en société.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.