jean cornilLa condition humaine porte en son coeur une contradiction fondamentale : celle de la limite. Nous sommes clôturés par des limites, qu’elles soient naturelles – la finitude de notre corps, de notre vie, de notre genre, de la biosphère… - ou culturelles – nous sommes nés à telle époque historique, dans telle civilisation, dans telle classe sociale, dans telle famille… Nous sommes des êtres « bornés ».

jean cornilTenter une vie philosophique ? Entamer un cheminement infini pour interroger le sens de notre présence au monde ? Croire en une volupté divine, selon Lucrèce, de la vie ? Ressentir le sentiment océanique, comme le décrivait Romain Rolland, de l’univers et de la connaissance ? Fendre la mer gelée qui est en nous, cet amoncellement d’opinions communes, insuffisamment questionnées et qui nous étouffent ?

jean cornilDevant les impasses de notre présent, économiques, sociales, écologiques, culturelles, il y a comme une interrogation fondamentale sur ce qui peut encore fonder la légitimité politique. Le désarroi des citoyens est grand face à ces impressions diffuses que les gouvernements ne maitrisent plus le destin du peuple qu’ils sont appelés à conduire. Le politique et la politique sont déconsidérés, les responsables politiques font l’objet d’une opprobre quasi-généralisée, coupables de ne se préoccuper que de leur intérêt propre plutôt que du bien commun et de l’intérêt général.

jean cornilCette série d’analyses, intitulées Itinéraires en éducation populaire, poursuivent un but simple. Permettre à chacun de se forger et de renforcer son esprit critique, au sens premier du terme, c’est-à-dire en la capacité d’analyser et d’évaluer une situation ou une idée en séparant ce qui nous semble juste de ce qui ne l’est pas. L’éducation est un processus qui doit nous conduire un peu plus haut que nous-mêmes. Pour ce faire, l’expérience personnelle comme l’apprentissage de structures d’intelligibilité du monde sont essentielles.

sabineDerrière cette appellation « Service Citoyen » se construit un dispositif de mobilisation et d’accompagnement de jeunes de 18 à 30 ans dans des activités d’utilité sociale, individuelles ou collectives et essentiellement sur le territoire national. On arbore le terme « Service » car ce projet mobilise les jeunes sur une longue période, s’échelonnant de six mois à un an. En Belgique, les promoteurs de ce projet s’appuient notamment sur le « service civique » qui connait depuis peu un nouvel élan en France. Un dispositif qui s’inscrirait entre des politiques d’insertion et des politiques de jeunesse. Il est certain que la jeunesse actuelle a une vision de la société, qui est d’ordre collectif, engagé, militant, altermondialiste. Dès lors, il faut pouvoir leur donner des occasions de développer ces manières de penser. Elles sont riches d’héritages passé et à venir. Des mots comme : solidarité, convivialité, émancipation, accès aux droits, inventivité, débrouillardise, Influence sur le mode de vie et la société, transformation de la société sont autant les leitmotivs qui les guident vers ce projet de Service Citoyen.

sabineDes premières écritures à Gutenberg, de la tablette d’argile à la tablette tactile, nous n’avons jamais été seuls, les mots nous ont accompagnés pendant toute cette évolution linguistique. Aussi l’étude des emprunts lexicaux est intéressante à plus d’un titre. Si l’on se penche sur les langues de notre pays, on y découvre que les emprunts lexicaux ou les mots empruntés dans le néerlandais viennent d’une autre langue, l’inverse est vrai également. Il y a aussi les mots qu’une autre langue a empruntés au néerlandais. D’une rencontre avec Nicoline van der Sijs, étymologiste et linguiste de formation, il en découle que ces emprunts représentent les vestiges d’échanges entre langues restées en contact et la preuve aussi de l’influence d’une culture sur une autre.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.