Analyse #02 - Jean-François Pontégnie - Désarroi populaire et "populisme", un couple maudit, mais qui n'a rien de fatal...

pontegniesLa présente analyse a été inspirée par un texte de Michel Gheude paru dans « Agir par la Culture » n°48, sous le titre « Le populisme contre la démocratie » et dont la thèse générale est que « sous la forme du populisme, l’extrême droite d’aujourd’hui [...] se dit [...] plus démocrate que la démocratie dont elle dénonce les dérives » mais qu’« en réalité, elle en fait un usage pervers et reste son ennemie mortelle. » Les tendances politiques dénoncées seraient en effet « contre la représentation et pour la démocratie directe ». Elles sont en outre caractérisées par l’« anti-élitisme » - lié au « complotisme », par l’« anti-intellectualisme » et la « xénophobie ».

Nous entendons par la présente analyse non pas remettre en question les intentions de l’auteur, mais bien sa méthode. A recourir à des approximations, à des raccourcis, voire au déni, on tendrait plus à faire le jeu d’un « populisme » qu’on entend dénoncer qu’à le déforcer.
 

Une analyse de Jean-François Pontégnie, Chargé d'études et d'analyses à Présence et Action Culturelles

 

Télécharger l'analyse

Inscrivez-vous à notre newsletter

Réseaux Sociaux

Nous contacter

Présence et Action Culturelles
Rue Lambert Crickx 5
1070 BRUXELLES

02 545 79 11
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.